Retour sur une journée mémorable

Samedi 17 mars 2012, Grande Halle de la Villette

11 heures, les portes de la Grande Halle de la Villette s'ouvrent et permettent aux premiers flots de visiteurs de parcourir les allées chamarrées de la Grande Halle. Découvrir une voiture solaire développée par des élèves ingénieurs, assister à un défilé de mode togolais, prendre part à un atelier de maquillage 100% bio, se faire tirer le portrait avec un ours polaire et un pingouin géant... la variété des animations disséminées au sein du village associatif atteste de l'imagination développée par les exposants. 300 projets sont ainsi présentés dans un même but : attester d'un savoir-faire, d'un engagement et de l'intérêt d'une démarche.

Le Festival artistique « Les Prémonitoires » battant son plein, les concerts succèdent aux projections tandis que les artistes soumettent leurs oeuvres à l'approbation de passants souvent séduits et parfois intrigués. Au coeur de la foule, plusieurs représentants du monde politique ont visité le village incognito... ou presque. Eva Joly et François Hollande, candidats à l'élection présidentielle, Benoist Apparu, ministre délégué au logement, le maire de Paris Bertrand Delanoë et Martin Hirsch, président de l'agence du service civique, sont ainsi venus à la rencontre des jeunes participants.

Mais au delà du déferlement de danses, de toiles, de couleurs et d'activités, ce Forum est également un lieu d'échange et de réflexion en commun ; une réflexion menant les participants à se pencher sur des questions de société telles que l'égalité femme-homme, les conditions de vie en milieu carcéral, le bien commun ou la solidarité avec les pays du sud. Dans ce cadre, la restitution des propositions de la Fabrique citoyenne est sans conteste un autre temps fort de ce cycle de débats. Les quarante jeunes citoyens impliqués dans ce projet de démocratie participative ont, en effet, rendez-vous au coeur de l'après-midi avec plusieurs représentants des candidats à l'élection présidentielle pour leur présenter le fruit de leur travail. Ecole, économie, citoyenneté européenne, ces jeunes issus de la France entière expriment leurs attentes, leurs rêves et leurs refus face à 300 personnes venues assister à la rencontre.

Alors que cette journée exceptionnelle a, pour certains, débuté depuis plus de 20 heures, celle-ci ne peut se terminer qu’à travers une soirée festive et éclectique. Les cuivres des grenoblois de Faut qu'ça guinche sont les premiers à réveiller la foule avant que les mélodies pop-rock de Da Silva n'emplissent la Villette. Enfin, Kavinsky, auteur du génial Night Call conclut la soirée en beauté, faisant vibrer les murs et les tympans jusqu'au bout de la nuit.

Découvrir les images du Forum : http://www.animafac.net/le-forum-en-images/
Lire la revue de presse et du web : http://www.animafac.net/les-echos-du-forum/

Sophie : « Un Forum enrichissant, formateur et épanouissant »

Ils s’en souviennent encore

Jeune associative passionnée de théâtre, Sophie était venue d'Angers avec la troupe des Tréteaux de l'Université pour participer au Forum 2006. Une expérience unique et une ambiance festive qu'elle évoque pour nous.

Le Forum ? J'en garde le souvenir d'un bel événement animé d'un esprit de camaraderie, de partage et de rencontres parfois surprenantes. J'y ai notamment croisé un membre de mon association que je ne connaissais absolument pas. Nous nous sommes croisés et ne nous sommes plus quittés. Je me souviens également d'une grosse fête, une journée intense et énorme à la fois qui a commencé très tôt le matin pour finir tard dans la nuit. Sur le parvis, des jongleurs de feu et des artistes en tous genres apportaient une très bonne ambiance au lieu. Mais au delà de la fatigue, c'est la succession de découvertes qui m'a frappée. En parcourant les travées du village associatif, j'ai pu voir de près des projets très intéressants, les équipes de radio et les troupes de théâtre. Les démarches de solidarité internationale, présentes en nombre, m'ont également fascinées. Outre la découverte des idées et des personnalités, le Forum a permis à de nombreux porteurs d'initiatives d'échanger et de confronter leurs expériences. Comment trouver une salle de répétition dans une région particulière, financer une mise en scène... autant de questions cruciales pour une asso comme les Tréteaux de l'université. Autre point important, loin d'être seulement une grande fête, le Forum nous a permis de réfléchir ensemble sur des thématiques centrales de notre activité lors de tables rondes. En bref, ce forum a été enrichissant, formateur et épanouissant.

Sophie Genot

Sur la route des alternatives américaines

Espace Solidarités locales

Des ruches sur le toit d’un building, un jardin potager en plein Brooklyn, une maison aux murs en pneus ou en canettes de soda... Cela vous semble impossible ? Et bien ça existe ! D’avril à août 2011, Pauline et Florian, tous deux membres de l’association nantaise Les Cré’alters, ont arpenté les Etats-Unis à la rencontre de projets alternatifs. De l’agriculture urbaine aux systèmes d’échanges locaux, du commerce éthique à l’éco-construction, les acteurs qu’ils ont rencontrés ont comme point commun de proposer des solutions répondant aux défis environnementaux, sociaux, économiques et démocratiques actuels. Grâce à une exposition photo et à une projection-débat, l’équipe des Cré’alters vous invite à revivre avec eux leur voyage riche en découvertes !

> Découvrez toute la programmation de l’espace Solidarités locales : http://www.leforum2012.fr/evenements/le-village-associatif/solidarites-locales

Musique

Festival Les Prémonitoires

En plus d’un concert exceptionnel en soirée, la musique est aussi à l’honneur de ce festival qui accueille de jeunes musiciens – en groupe ou en solo – pour une sélection acoustique ambitieuse. Et ce n’est pas parce qu’on débranche les guitares qu’on s’assagit ! Du rock au jazz en passant par du blues et un concert de classique donné par l’Orchestre Universitaire de Paris, il y en aura pour tous les goûts. Venez assister aux shows de Royal Cheese, un jeune groupe ancré dans l’histoire du funk et du jazz qui propose un savant mélange des genres, des What about penguins qui sortent tout juste leur nouvel EP ou encore de Marion Corrales qui vous invite à partager son étrange univers, peuplé de moustaches et de revolvers…

> Découvrez toute la programmation Musique du festival Les Prémonitoires : http://www.leforum2012.fr/evenements/les-premonitoires/musique

Le live des radios campus

Espace Médias

Rennes, Paris, Montpellier, Grenoble... Au total, vingt-deux radios campus venues de la France entière se mobiliseront pour animer un plateau radio, dans les conditions du direct. Le réseau animé par Radio Campus France vous propose de découvrir sa programmation, diffusée de 13h à 18h au coeur de l’espace Médias. Au programme : des zooms sur les animations du Forum, des interviews d’exposants ainsi que plusieurs pastilles sonores proposées par les radios campus. Enfin, découvrez le magazine Univox et l’émission musicale Starting Block. Un mini concert est prévu, alors venez nombreux ! Le plateau radio se situe dans un grand espace consacré aux différentes activités des radios campus : profitez-en pour découvrir les autres animations !

> Découvrez toute la programmation de l’espace Médias : http://www.leforum2012.fr/evenements/le-village-associatif/medias

Spectacle vivant

Festival Les Prémonitoires

Le festival Les Prémonitoires vous propose une sélection éclectique de jeunes compagnies venues de la France entière. Un cortège de performers, danseurs et comédiens vous feront découvrir les nobles arts du spectacle vivant. Du théâtre avec Dom Juan et Sur le fil, de la danse avec Citadin Ring et Dis-moi ce que tu manges, je te dirais qui tu es, des pièces itinérantes avec Le repas et Ek_Sistére, et des spectacles à la croisée des genres comme Attends un peu… et Mythe Meat. D’un Dom Juan modernisé, plus séducteur et amoral que jamais, à Ilangoura, amoureux de la lune, en passant par Mireille Mirte, bourgeoise stricte coincée dans le métro avec un balayeur, découvrez une galerie de personnages hauts en couleur qui vous invitent dans leurs univers originaux.

> Découvrez toute la programmation du festival Les Prémonitoires

Etudiants et développement, un réseau au service des projets étudiants

Espace Solidarité internationale

Etudiants et Développement (E&D) se mobilise depuis 1994 pour répondre aux besoins d'information et d'accompagnement des associations étudiantes de solidarité internationale. Partenaire de l’Espace solidarité internationale du Village associatif, E&D vous invite à venir découvrir la diversité des projets portés par le réseau. Interrogez-vous sur la solidarité internationale autour de celèbres jeux revisités (Taboo, Time's up), testez votre culture générale solidaire avec le Geochallenge SI, exprimez-vous sur les problématiques liées au développement grâce à un photomaton très spécial et échangez avec des représentants d'associations marocaines partenaires d'E&D. Bref, venez découvrir la palette d'outils proposée par E&D pour tous les jeunes engagés à la recherche d'un monde solidaire !

E&D organisera également une grande conférence centrée sur l'engagement des jeunes dans la solidarité internationale.

Découvrir l’espace solidarité internationale : http://www.leforum2012.fr/evenements/le-village-associatif/solidarite-internationale

Économie Sociale et Solidaire, késako ?

Espace Solidarités locales

Participer à un jeu sur les finances solidaires, réfléchir aux notions de consommation responsable et de commerce équitable lors d'un atelier participatif, entrevoir par la présentation d'actions concrètes ce qu'est l'entrepreneuriat social... Venez (re)découvrir le monde foisonnant de l’ESS de façon ludique et participative ! Venues de la France entière, les associations Espoir, Ecoo, Promess, Solidar'moess et la Fedees vous invitent à vous interroger sur le développement durable, les systèmes d'échanges locaux, les coopératives ou encore les monnaies complémentaires. L’occasion de démontrer que les associations étudiantes mènent quotidiennement des actions solidaires et pleinement investies dans la vie locale.

Saïd : « Une jeunesse en pleine ébullition »

Ils s’en souviennent encore

« Originaire de Strasbourg et pleinement engagé au Centre culturel de la citoyenneté, j'étais impliqué dans le projet bien avant l'événement. J'ai notamment contribué à l'élaboration des supports de communication et des affiches de promotion du Forum. Celles-ci présentaient les portraits de quatre jeunes typiques de certains clichés. Et parmi ces clichés figurait un lascar républicain. Ce lascar, c'était moi. C'était amusant de me retrouver placardé dans le métro et de participer à cette grande fête qu'est le Forum. J'en garde d'ailleurs un excellent souvenir. Il a été organisé à une époque où la jeunesse était en pleine ébullition et entendait changer les choses en profondeur pour développer un monde meilleur. Pour ma part, j'ai vraiment le sentiment d'avoir vécu un moment magique et riche. Je me souviens de ces hordes d'étudiants arrivant de toute la France animés par l'envie de partager, d'échanger, discutant de tous les sujets de société possibles. Il y avait une folle énergie, une émulation incroyable. En guise de bouquet final, le concert des Têtes raides était particulièrement festif. Une conclusion qui correspondait à merveille à l'ambiance générale de la journée. »

Un grand concert pour clôturer le Forum

Pour conclure cette manifestation en beauté, nous vous invitons à un grand concert dans l’Espace Charlie Parker. Faut qu’ça Guinche, un groupe festif grenoblois, ouvrira la soirée « tambour battant ». Da Silva viendra ensuite vous envoûter avec les mélodies pop et électriques de son dernier album La distance. Enfin, Kavinsky, star de l’électro française et auteur du fameux Nightcall sur la B.O de Drive, terminera la soirée pied au plancher pour un Dj-set infernal.

Nous vous proposons une programmation musicale éclectique pour clôturer la journée avec :

  • Le « guinch’n’roll » de Faut qu’ça guinche, groupe émergent de la scène rhônalpine. Au fil des concerts, la bande de copains s’est pris au jeu de la scène, de l’écriture et de la composition. Après cinq ans à communiquer leur bonne humeur et leur énergie sans faille sur scène, ils totalisent près de 200 concerts et viennent de sortir leur troisième album autoproduit !
  • Les mélodies soigneuses et entêtantes de Da Silva, baroudeur de la chanson française qui présente actuellement son quatrième album, La distance. Après être passé par le punk, l’électro, la « nouvelle scène française » et avoir changé de maison de disques, Da Silva se réinvente encore pour ce nouvel opus. Entouré de nouveaux musiciens, il va puiser du côté des synthétiseurs, d’une musique plus orchestrée ; un nouvel album plus pop mais aussi plus singulier que les précédents.
  • Les sons synthétiques hérités des années 80 de Kavinsky, auteur du fameux Nightcall, morceau phare de la BO du film Drive. L’artiste présentera un dj-set centré sur ses créations et l’histoire de son avatar : Kavinsky. Mort en 1986 au volant de sa Ferrari Testarossa, Kavinsky ressuscite en 2005 mais en zombie ! Depuis, il parcourt le monde pied au plancher pour prêcher sa musique électronique survoltée.

Hélios et la voiture du futur

Espace Environnement

Originaire de Lille, l'association Hélios explore depuis vingt ans les perspectives de développement des énergies solaires. Concevoir et produire une voiture uniquement alimentée par des cellules photovoltaïques... et lui faire traverser les étendues désertiques du bush australien, un défi de taille qu'une poignée d'élèves ingénieurs de l'école HEI a su relever et qu'elle présentera aux visiteurs du Forum.

Sous un soleil de plomb, une silhouette futuriste se meut sans effort sur les routes australiennes. Helios achève un périple de plus de 3000 kilomètres ; une traversée nord-sud de la plus grande île du globe qui vit le fragile véhicule rallier Darwin et Adélaïde; une performance hors du commun réalisée par une association étudiante. Avec quatre modèles déjà développés et 18 000 kilomètres couverts au cours de six traversées, les élèves de l'Ecole des hautes études d'ingénierie de Lille avancent main dans la main avec d'anciens étudiants sur le terrain de l'innovation. Régulièrement sollicitée lors d'événements majeurs et de compétitions telles que le Panasonic World Solar Challenge, l'association présentera son prototype le plus récent au public du Forum des initiatives jeunes et évoquera les caractéristiques d'une machine étonnante ainsi que l'aventure qui les conduit sur les routes des Antipodes. Du rôle crucial des pneumatiques à la composition des batteries électriques en passant par la capacité de production des panneaux embarqués, chacun pourra prendre la pleine mesure d'un projet pionnier et d'une technologie d'avenir. Enfin, l'équipe évoquera les contours de sa prochaine production. En effet, la fabrication d'Hélios V débutera en mars après deux ans d'étude et de calculs.

Les débats du Forum

Association d’idées

Pour prolonger la découverte des initiatives jeunes présentes dans le village associatif, Association d’idées vous invite à une programmation de débats sur des sujets variés. Une occasion de prendre le temps de la réflexion sur une multitude d’enjeux de société.

Egalité femmes/hommes, solidarité internationale, participation citoyenne dans les quartiers ou encore insertion professionnelle des jeunes diplômés, sur ces thèmes comme sur beaucoup d’autres les associations ont des constats à partager et des propositions à faire pour changer les choses. Néophyte et curieux ? Venez découvrir des enjeux grâce aux apports des associations et des intervenants invités. Déjà sensibilisé et engagé ? Venez faire valoir vos arguments et posez vos questions. Association d’idées est ouvert à tous alors faîtes chauffer vos méninges, les « jeunes » montreront le 17 mars qu’ils en ont dans la cervelle.

> Découvrez l’ensemble des débats

Des idées et des formes

Festival Les Prémonitoires

On dit parfois de l’art contemporain qu’un enfant de cinq ans pourrait en faire autant. Mais ce qu’un enfant ne peut réaliser c’est la mise en œuvre plastique d’une idée forte.

Avec son projet Mantras, Yoann Ximenes réussit le tour de force de représenter simplement un concept puissant : donner une forme physique aux mots. Ses « portraits sonores » sont fabriqués à partir de l’oscillographe de phrases qui ont changé l’histoire comme « I have a dream », « Ich bin ein Berliner » ou « Yes we can ». Ce projet qui oscille entre appréhensions scientifiques et conception ésotérique de la réalité, nous amène à nous interroger sur le pouvoir de la parole.

Le 17 mars, deux artistes pratiqueront le difficile exercice de l’installation in situ, construisant au fur et à mesure de l’évènement leurs œuvres. Pooya Abbasian, un jeune peintre iranien, bâtira Exopalasht, une grande fresque composée de feuilles A4 collées ensemble tandis que Julia Dierickx-Brax couchera son insomnie sur un mur avec un portrait de dormeur fait de clous reliés ensemble par du fil pour son projet Sleepers. « En dessinant alors ce visage, je ne compte plus les moutons, mais suis les points un à un pour reformer une image, comme le souvenir d'un rêve. »

Trois expositions viendront parfaire ce parcours au cœur de la jeune création plastique. De deux choses l’une, mise en perspective de poèmes et de collages menée par Alix Costet et Jade Bellon. Souvenirs, ballade géo-photographique d’Ibrahima Tenda dans les rue de Paris et The idea is to die young as late as possible où Bleue Marine fait le portrait d’une jeunesse à la dérive, partagée entre ses joies, ses peines, les petits riens et les grands hasards.

Bref, les jeunes artistes ont d’excellentes idées et vous le prouvent sous toutes les formes !

Mickaël : « Le Forum, un laboratoire idéal ! »

Ils s’en souviennent encore

Ayant fait de la lutte contre les discriminations son cheval de bataille, Mickaël s'est engagé auprès de la Fédération Moules-Frites pour mener des campagnes de sensibilisation et aller à la rencontre du grand public. Un projet concret testé à grande échelle au Forum de 2006 dont il garde un très bon souvenir. Entre effervescence et convivialité, il évoque les points forts de son expérience

« Moules-Frites étant une fédération d'associations disséminées aux quatre coins de la France, il est généralement assez difficile d'en réunir les membres. Ce forum a été l'occasion de nous retrouver, de mobiliser l'ensemble des membres dans un projet commun. Le premier mot qui me vient à l'esprit lorsque je repense au forum 2006, c'est l'effervescence. En y repensant, je revois des visages, des affiches et surtout la foule. Un monde fou s'était massé dans la Grande Halle et les gens allaient et venaient d'un stand à l'autre pour rencontrer les différentes associations. Les associations proposaient des ateliers et des débats de toutes sortes. Quelle que soit la direction dans laquelle les visiteurs allaient, ils tombaient sur des projets différents, étaient sollicités par les exposants et repartaient avec des idées plein la tête. L'ambiance était très dynamique, très conviviale. Tout le monde était très heureux de voir qu'il est possible de partager sa ferveur associative. Pour des gens qui s'investissent comme le font les associatifs étudiants, c'est vraiment gratifiant. Moules-Frites avait imaginé une série de petits happenings consacrés à la lutte contre les discriminations et le forum 2006 nous avait permis de les tester face à un public nombreux et très réceptif. J'ai vraiment perçu cet événement hors normes comme un grand laboratoire. Un laboratoire idéal, mis à la disposition des exposants. Outre la myriade d'animations et d'ateliers, c'est l'esprit de communion qui m'a vraiment frappé. Nous étions tous là pour partager nos projets et découvrir ceux des autres dans la convivialité. »

Mickaël Pigné

Une exposition  à la croisée des genres

Festival Les Prémonitoires

De deux choses l’une est une exposition sur une rencontre. Celle de deux travaux de création, menés indépendamment par Alix Costet et Jade Bellon, qui se découvrent complémentaires.

Des textes et des images, des poèmes et des collages. Entre eux, il n’est pas question d’illustration mais d’un regard croisé sur un même thème, un face à face. Ce rapport se retrouve déjà dans les collages de Jade Bellon, des images qui se répondent, qui ensemble acquièrent une nouvelle signification. Les textes associés, poèmes d’Alix Costet, complètent le tableau : des mots puissants et sensibles qui offrent une dimension supplémentaire à l’exposition. Mais autant laisser l’auteur parler de ce travail avec ses mots bien à elle : « Alors on les met côté à côte et elles deviennent d'autres. Au bord du temps, les images prennent un nouveau sens. Donnent à voir. Sans savoir. Ce qui n'est pas. Coupées, déchirées, collées, recollées, tordues, pour qu'enfin on les comprenne. On les prenne. Pour elles-mêmes. »

Réalisez votre BD

Espace Médias

Véritable pont érigé entre des créateurs de tous horizons, le Collectif 23 propose aux visiteurs du Forum une authentique expérience graphique. Concevoir une BD collaborative, telle est l'ambition de ces artistes pluridisciplinaires de Poitiers.

« Le projet de BD collaborative que nous proposons est assez simple, nous confie Jean-Baptiste. Nous invitons les participants à imaginer un scénario et à le transposer sur quatre cases. Il peut prendre toutes les formes : quatre mots, quatre phrases ou quatre idées plus abouties. Le matériau rédactionnel ébauché par les Bdistes d’un jour est ainsi transmis à une équipe de dessinateurs qui conçoit et esquisse des planches. Une opération pouvant parfois donner des résultats tout à fait inattendus. Lorsque le texte et les illustrations ne se correspondent pas, des choses très intéressantes peuvent alors voir le jour. Un peu à la manière d'un "cadavre exquis"* graphique. » Les autres opérations inhérentes à la production d'une BD suivent de près : découpe, reliure, copies... Les BD ainsi finalisés sont mises à la disposition du public. Une manière efficace et conviviale d'engager le dialogue avec les esprits curieux.

* Jeu surréaliste consistant à composer collectivement une phrase ou un texte en écrivant un mot sur un papier que l'on plie avant de le transmettre à son voisin qui fera de même.

Le court métrage à l'honneur

Festival Les Prémonitoires

Le festival « Les Prémonitoires » célèbre le cinéma en vous proposant une sélection nationale et éclectique de courts métrages, partagée entre les fictions, l’animation, les documentaires et l’expérimental.

Le 17 mars, embarquez pour le monde merveilleux du court métrage. Vous pourrez ainsi suivre le destin d’un souffre-douleur danois qui prend sa revanche sur la société dans Les incroyables aventures de Lars Jensen, découvrir comment certains œuvrent pour la cohésion sociale à travers la danse dans A l’épreuve du sensible, supporter les coureurs du tour de France depuis une basse-cour dans Le tour de la gare, ou encore assister à la naissance de la peur dans How fear came.

2012 oblige, la fin du monde a inspiré plusieurs films, certains se projetant dans l’après, d’autres dans l’évènement lui-même. Avec End Tv, Swan Lenczner imagine une apocalypse contemporaine, révélatrice des travers de notre société de l’image.

La fin du monde en direct à la télévision ? C’est le 17 mars à 13 heures à la Grande Halle de la Villette...

Venez-vous faire court-circuithé !

Espace Solidarité Internationale

Partir à la découverte du thé, de Gémenos (Bouches-du-Rhône) à Kandy (Sri Lanka), réserve son lot de surprises. Vous ne serez pas déçu du voyage ! Le court-circuit thé, c’est un dispositif qui interroge le sens de notre consommation, de notre travail et finalement, de la démocratie.

Dégustation, jeu de rôle et pêche à l’information via des supports interactifs (audio, vidéo, photo), nous entraînent tour à tour à réfléchir sur l’environnement dans lequel nous évoluons. Attention, le parcours sera semé d’embuches ! Rassurez-vous, Personne ne sera mis de côté : jeunes et âgés, en famille, ou simplement accompagnés… Tout le monde peut jouer ! Serez-vous prêts à relever le défi ?

Ce dispositif est développé par Sensibiliz’Action, structure d’éducation populaire, dont l’objectif est de redonner du pouvoir d’agir aux citoyens et faire émerger de nouveaux questionnements sur l’environnement qui nous entoure.

Le court-circuit thé a été développé dans le cadre de « Thé Solidaire ? », projet qui tend à aiguiser notre sens critique et susciter de nouveaux questionnements à travers l’exemple du thé. Ce produit, symbole de bien-être et de moments conviviaux, révèle en effet une réalité toute autre.

Parcours d'exécution des peines

Espace Lutte contre les discriminations

Luttant contre la désinsertion en milieu carcéral depuis de nombreuses années, le GENEPI met en place un dispositif original permettant aux visiteurs d’appréhender l’univers des prisons françaises et le quotidien des détenus. Un projet ambitieux que nous vous invitons à découvrir au sein du Village associatif.

Le parcours d’exécution des peines a pour objectif de faire vivre au public le passage de la liberté à sa privation par une mise en scène réaliste. Il s'agit à la fois de vulgariser la procédure pénale mais aussi de sensibiliser sur les conditions d'incarcération, l'arbitraire, la difficulté à obtenir des informations sur son avenir, etc. Les participants seront confrontés aux différentes étapes que traversent les personnes placées sous main de justice, et aux différentes figures (avocat, surveillants, famille, juge d'application des peines, travailleur social, etc) qui les animent.

Les participants seront ainsi immergés dans l'univers carcéral au travers d'étapes clés. Après le greffe, le détenu découvre sa cellule et son co-détenu. A cette occasion, ce dernier l'informe et lui décrit l'univers dans lequel il est condamné à demeurer. A cette étape, un surveillant lui distribue des « cartes malchances ». Elles symbolisent la réalité de la vie en prison. Pour ceux qui espèrent s'extraire de ce décor, ils doivent subir un dernier test. Deux psychiatres tentent en effet d'évaluer leur dangerosité. Une décision cruciale pour la suite des événements puisque les détenus considérés comme dangereux et inaptes à la réinsertion sont contraints de purger leur peine tandis que les individus jugés réinsérables entrevoient la sortie.

Ludovic : « Un super souvenir et des personnalités hautes en couleurs ! »

Ils s’en souviennent encore

Porteurs de projets ou simples curieux, des milliers de jeunes s'étaient donné rendez-vous en 2006 au Parc Floral de Paris pour le Forum des associations étudiantes organisé par Animafac. Certains d'entre eux ont accepté de revenir sur cette expérience unique et d'évoquer les rencontres, les surprises et les enseignements qu'ils ont tirés de cette journée mémorable.

« En 2006, j'étais étudiant en histoire de l'art à la Sorbonne. Sans être spécialement inséré dans le monde des associations étudiantes, je côtoyais quelques bénévoles de structures locales. Ce sont d'ailleurs eux qui m'ont parlé du forum des associations étudiantes de 2006. J'y suis donc allé en curieux et je dois dire que j'en garde un super souvenir. Jusqu'ici, j'étais loin de me douter de l'étendue de ce domaine. Je crois avoir découvert plusieurs dizaines de projets très intéressants et rencontré des personnalités hautes en couleurs. Je suis assez sensible aux thématiques environnementales et le moins qu'on puisse dire c'est qu'elles étaient représentées. Des stands consacrés au développement durable, à l'éco-conception et au recyclage, des formations, des ateliers pratiques et des débats... Tous les éléments étaient réunis pour qu'un simple promeneur comme moi ressorte avec des idées claires, des réponses et assez de contacts pour entretenir ma curiosité. Ce que je n'ai pas manqué de faire.

Ce forum m'a prouvé que les associations étudiantes n'étaient pas que du vent. C'est vraiment concret. Du coup, je ne manquerai pas l'occasion d'aller à l'édition 2012. J'y verrai peut-être des gens que j'avais croisé en 2006. »

Ludovic Ribsan